Stage - Weekend privé au cœur des Pyrénées

Il est tôt ce samedi matin quand nous nous retrouvons au petit parking d'un col. 6h30, le ciel est déjà teinté de rose et il nous reste encore 20 petites minutes de route avant le départ de la randonnée. Sur le trajet, nous croisons furtivement quelques biches broutant paisiblement l'herbe à quelques mètres seulement de la route qui serpente dans la forêt. Les premiers sommets profitent déjà des rayons du soleil quand nous atteignons le départ du sentier.


Chaussures aux pieds, appareils photo déjà prêts à être utilisés, nous démarrons. Après seulement quelques minutes de marche nous nous arrêtons pour photographier les lumières du matin qui se reflètent sur les massifs enneigés. Des dizaines d'oiseaux chantent autour de nous, la sérénité du lieu est particulièrement apaisante.


Le chemin descend dans un premier temps vers un torrent, habité par le Cincle plongeur que nous apercevrons, filant au dessus de l'eau en poussant son cri caractéristique. Après avoir traversé sur une petite passerelle en bois, le sentier remonte sur le versant d'en face. La pente raide nous plonge directement dans l'effort et nous remarquons au dernier moment deux jeunes Isards qui sont certainement descendu cette nuit pour boire et brouter l'herbe fraîche qui pousse ici.


stage photo animaliere prive pyrenees
Isard (Rupicapra pyrenaica)

Nous nous observons mutuellement quelques minutes. Peu dérangés par notre venue, ils se déplaceront en contre-bas dans les genêts, nous laissant poursuivre la montée. Dans les massifs de genêts purgatif, de nombreux Accenteurs mouchet donnent de la voix. De magnifiques chants qui résonnent dans la petite combe qui nous amène droit vers un pré souvent occupé par des Mouflons.


photo oiseau pyrenees tirages
Accenteur mouchet (Prunella modularis)

Plus haut, sur un arbre mort qui me sert à chaque fois de repère, un Coucou gris chante le printemps. Impossible de le confondre, son chant respire le soleil et les premières douceurs. Il s'envolera à notre arrivée, jusqu'à quelques arbres plus loin, et continuera d'inonder la forêt de son beau message.


coucou oiseau stage photo pyrenees
Coucou gris (Cuculus canorus)

Nous continuons à marcher en direction du grand pré. A plat ventre dans l'herbe, nous l'atteignons pour observer une harde de Mouflons méditerranéens tranquillement en train de manger et se dirigeant progressivement vers nous. Nous décidons de nous cacher derrière un massif de genêts avant leur arrivée. Ils prirent finalement le chemin inverse.

Accompagnés du chant de dizaines d'oiseaux différents, entamons alors la raide montée vers la crête. De celle-ci nous pourrons avoir de belles opportunités photographique, d'autant plus que le temps partiellement nuageux favorise les belles lumières et les changements d'ambiance.



Après quelques minutes d'effort, le soleil enfin inonda la vallée dans une lumière particulièrement belle.



Plus haut, non loin, nous recroisons le chemin de la harde de Mouflons, maintenant installée dans les falaises escarpées de schiste sombre. Seul un mâle un peu en retrait nous regarde d'un œil mêlant méfiance et curiosité.


mouflon stage photo pyrenees
Mouflon méditerranéen (Ovis gmelinii musimon)

Nous entendons alors les premiers cris des Marmottes, depuis peu sorties d'hibernation et profitant déjà des herbes et racines tendres et des longues heures de repos au soleil.


marmotte stage photo pyrenees orientales
Marmotte des Alpes (Marmota marmota)

La montée se poursuit dans un effort calculé, mêlant repos et photo et en veillant toujours à garder un œil sur l'environnement, propice à l'arrivée soudaine d'un animal.


Et ce fût rapidement le cas avec un Isard, tantôt baigné dans une superbe lumière dorée à contre-jour, tantôt dans la douceur de l'ombre des nuages. Pendant quelques minutes, il nous offrit un superbe spectacle !



Enfin arrivés sur l'immense crête, nous en profitons pour se reposer, boire et profiter des immensités qui s'étendent devant nous. Les yeux levés au ciel, nous observons le ballet aérien des Craves à bec rouge qui nous survolent, et au sol des centaines d'Anémones pulsatille égayent l'herbe encore jaune de l'hiver qu'elle vient d'endurer.


Anémone pulsatille (Anemone pulsatilla)
crave, oiseau stage photo montagne pyrenees
Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax)

Face à nous soudain surgissent quatre isards, sur la partie basse de la crête encore un peu couverte de forêt. Nous décidons de nous immobiliser et de se mettre au sol pour éviter qu'ils nous repèrent. Au beau milieu de la steppe d'altitude, nous voilà attendant l'arrivée de ces beaux animaux. Contre toute attente, ils passeront à quelques dizaines de mètres de nous sans nous identifier ! Au dernier moment, l'un d'eux remarquera peut-être le son de nos déclencheur et ils partirons juste derrière la crête, cachés de nos regards, pour poursuivre leur ascension.



La brise fraiche contraste avec les rayons chauds du soleil, et nous profitons du passage de beaux nuages pour manger sans avoir trop chaud. Pendant que nous profitons du repas, nous avons la chance d'avoir pour