Stage - Fin d'été sur les sommets des Pyrénées

La journée commence au lever du soleil. L'été touche à sa fin à cette altitude et la fraîcheur est tenace. Dès les premiers pas, nous foulons les larges crêtes herbeuses trempées par la rosée et les orages de la veille. Des nappes de brume lèchent les flancs plus pentus de la steppe d'altitude, le vent ne souffle pas, seul le chant de quelques discrètes alouettes brise le silence.


Au loin dans la brume, notre regard est attiré par deux masses sombres. Première rencontre du matin, deux sangliers viennent de changer de versant. Ils sont loin, ils sont rapides et disparaissent rapidement dans les premiers pins à crochets qui bordent les pentes herbeuses. Il est rare de pouvoir les observer, nous avons de la chance !


Sanglier d'Europe (Sus scrofa)

Le soleil apparaît alors au-dessus du sommet qui nous surplombe de son imposant amas de roches sombres. Une brise se lève, fait filer la brume qui disparait peu à peu. Des Traquets motteux s'envolent à notre passage. Ils sont tellement nombreux qu'il nous semble qu'il s'agit toujours des mêmes qui anticipent notre progression. Sur la clôture qui fait la frontière parfaitement géopolitique entre la France et l'Espagne, ils sont nombreux à se percher. Les piquets sont de superbes perchoirs pour se réchauffer, éclairés par les premiers rayons du soleil.