Stage - Effervescence sur les cimes

Je retrouve Antoine en milieu de matinée. Sacs remplis pour deux jours, nous démarrons la randonnée qui nous mène rapidement dans un très beau petit refuge en bois qui nous abritera pour la nuit. Le poêle y est efficace et la lumière des bougies chaleureuse. Nous déballons nos affaires pour ne garder que ce dont nous avons besoin pour la soirée. Nous rentrerons certainement de nuit et n'oublions donc pas la lampe frontale.


Nous prenons une sente qui monte raide entre les pins bas, régulièrement battus par les vents. Aujourd'hui le soleil et radieux et il n'y a pas de vent pour nous rafraîchir. Bien que l'automne soit bien avancé et que le givre matinal ait résisté à la demi-journée dans les zones les plus à l'ombre, l'absence de vent rend la relative douceur presque excessive.


Pendant la montée, nous observons aux jumelles nos premiers isards du weekend, bien trop loin pour tenter la moindre image. Deux grands corbeaux nous survolent bruyamment et disparaissent dans les pentes rocailleuses du massif, que le soleil bas de cette fin octobre magnifie.


Grand Corbeau (Corvus corax)

Peu après un grand rapace survole notre position et la chance nous sourit puisqu'il s'agit d'un très bel aigle royal adulte ! La région en accueille un certain nombre mais il est assez peu courant de l'observer si près et si longtemps.